Bo

Appelé également « Konpo » à Okinawa ou « Kombô » au Japon, il s'agit d'un bâton en chêne, néflier, arec ou kuba (espèce de palmier).

Ce sont des arbres solides, originaires de la zone subtropicale d'Okinawa.

Le milieu du est plus épais ; il va en s'amincissant aux extrémités. Ces extrémités plus effilées lui donnent une forme plus pénétrante. Sa taille usuelle est de 6 pieds (1,83 m) appelé aussi Rokkushakubo (rokku = 6, shaku = mesure proche du pied). Il existe d'autres longueurs. Le bô le plus long mesure 13 pieds (près de 4 m), c'est le Bajobô (Bô de cheval).

De toutes les armes, le bâton est le plus vieux compagnon de l'homme. Depuis les temps anciens le Bô s'emploie comme objet indispensable à la vie quotidienne, sans distinction de classes (paysans, marchands, artisans, guerriers, moines). L'art du Bô est né de son usage. De fait, les techniques et les katas sont particulièrement nombreux en comparaison des autres armes. C'est l'arme de base du Kobudo, celle que l'on étudie en premier car son maniement apprend à coordonner les mouvements du corps avec ceux de l'arme. Les pratiquants commencent par le Bô et le travaillent toute leur vie.

La technique du Bô d'Okinawa est très différente de celle des samouraïs (Kombô) ; elle est plus sobre et plus rapide.

Démonstration :

 

1 vote. Moyenne 4.50 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site